AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une histoire, une révélation. - Nymeria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Parias
avatar
Messages : 96
Age : 19
Votre pouvoir : N'a pas besoin de manger et boire pour vivre.
Votre royaume : Parias
Votre grade : Eclaireur

MessageSujet: Une histoire, une révélation. - Nymeria   Mar 10 Mar - 16:37





       

Nymeria & Muse
« Une histoire, une révélation. »
L
e temps était bien maussade aujourd’hui. La pluie froide ne tombait qu’en petites gouttelettes fines et presque invisibles à l’œil nu, même pour un loup. Les nuages d’un gris menaçant couvraient l’entièreté du ciel si bleu habituellement. Le mauvais temps était survenu en un claquement de coussinet au plus grand désarroi du loup-carcasse qui n’aimait pas spécialement les changements de temps soudain. Si généralement, Muse arrivait à sentir la pluie quand celle-ci s’apprêtait à prendre place, cette fois, sa truffe lui avait fait défaut. Ceci n’étonna cependant pas le fossile qui sentait bien une baisse de capacité à travers tout son être ces temps-ci.

Un soupir de désespoir se fit entendre à travers les arbres morts qui s’étendaient en un couloir sans fin sur plusieurs mètres. L’endroit était bien calme, trop au goût du loup noir qui n’avait pas l’habitude d’un tel bien être pour les oreilles. Chez les Parias, rare étaient les moments où plus un mot n’étaient dit, où plus un grognement se faisait entendre. De plus, avec les quelques éboulements qui avaient eut lieu, la troupe était quelque peut agitée ce qui laissait encore moins de place au silence.
Ce calme pesant fit sourire Muse en dessous de son masque d’os. Il n’était pas commun pour lui de savourer autant un moment qui, à première vu, paraissait si banal. Ceci n’était pas commun pour lui, mais pour les autres, c’était quelque chose qu’ils voyaient en permanence d’affiché. En effet, le squelette que le canidé portait quotidiennement sur sa tête avait ce genre d’expression dont on ne sait pas trop comment le prendre. Un sourire sadique, un sourire faisant froid dans le dos ou un sourire gai. Qui s’aurait le dire ? Chacun prenait ce sourire comme il le voulait suivant la situation.

Le pelage imbibé d’eau gelée, c’était un sentiment de mal-être pour Muse. Avoir le poil collant les uns avec les autres et tout ceux-ci s’agrippant sa à peau n’était guère plaisant. Il n’avait cependant pas le choix d’endurer cette petite souffrance car, par manque d’abris, il n’y avait rien ici qui pourrait l’aider à échapper à la pluie à part les quelques arbres morts qui l’entouraient. Et les arbres morts, bien connu pour ne pas avoir une seule feuille sur leurs branches faisaient bien entendu passer n’importe quelle petite goutte d’eau.
La carcasse n’avait donc pas d’autres choix que de marcher encore et encore. Depuis qu’il s’était levé, il n’avait cessé de parcourir divers lieux à l’extérieur du royaume, celui où il vivait auparavant. Il n’avait pas arrêté d’user ses coussinets non pas pour faire des genres de rondes et ainsi faire fuir ces pourritures de RiverHavens, non il arpentait chaque centimètre de terre dans l’unique but de faire quelques chose et de ne pas rester au même endroit, le derrière assit sur un rocher, à attendre que le temps passe et à se poser tout un tas de questions sur sa position aujourd’hui, sur ce manque d’énergie qui le hantait chaque jour. S’enfuir un peu loin des autres lui permettait également d’avoir l’assurance de ne pas croiser de chasseur venant emmener de la bonne viande au peuple supérieur Parias. Bien qu’il ait réussit à ne pas encore sentir la bonne odeur du sang aujourd’hui, il avait cependant récolté l’eau de la pluie. Heureusement, celle-ci lui portait moins préjudice que les proies ensanglantées.

Muse marqua un arrêt. Sa tête lourde pivota à droite pour ensuite se tourner vers la gauche. Il avait entendu parler de ce lieu qu’un loup de son clan avait trouvé il y a peu. C’était une très belle terre pour les Parias. C’est ce que pensa le vieux loup noir. Il n’y avait l’air d’y avoir personne pour le moment, ou bien était-ce encore sa truffe qui lui jouait un mauvais tour ? Mais à vus d’œil, la plaine écorchée avait l’air vide de loup excepté par la présence de la silhouette à quatre pattes de Muse, qui analysait chaque centimètre de cet endroit...          





               
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

             

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parias
avatar
Messages : 41
Age : 19
Votre pouvoir : Manipuler l'eau
Votre royaume : Paria
Votre grade : Chasseuse

MessageSujet: Re: Une histoire, une révélation. - Nymeria   Mer 11 Mar - 14:10




Une histoire, une révélation.

Avec Muse (Paria)



Lorsque la louve blanche avait pointé son bout de museau hors de la grotte, elle avait senti la fine pluie humidifiée ses poils. Un merveilleux jour de son avis. Nymeria adorait la pluie, élément principal de son pouvoir. Lorsqu'il pleuvait, elle avait l'impression de se sentir plus puissante. Durant ces jours, si rares, elle en profitait pour s'entraîner, se mettant à l'épreuve et testant sa force. C'est exactement ce qu'elle avait l'intention de faire, se décida-t-elle alors qu'elle sortait entièrement de son abri tout en  se dirigeant vers la cascade, lieu dont elle était tombée sous le charme dès qu'elle avait posé les yeux dessus. Bien que la pluie lui permette de boire rien qu'en sortant la langue, elle avait toujours besoin de s'hydrater sauf qu'elle "séchait" moins vite, augmentant de deux heures sa capacité à tenir sans boire. C'est aussi pour ça qu'elle adorait les jours pluvieux.

Une fois son passage fait à la cascade, elle décida de continuer, profitant de sa "régénérescence" pour pousser plus loin son exploration du territoire des Parias. Son souffle s'accordant à son allure, elle se dirigea là où la pluie la conduisait. Ces derniers temps, elle avait fait de bonnes rencontres, une surtout. Naora. Une connexion s'était établie entre elles, les rapprochant instantanément et presque sans vraiment le vouloir. Mais en apprenant à la connaître, Nymeria avait commencé à l'apprécier, la considérant comme une amie et elles avaient décidé de s'entraîner ensemble, leur pouvoir respectif étant complémentaires. Jamais elle n'avait connu ça au Royaume. Ce qui une fois encore, confirmé son choix de partir. Elle avait même perdu du temps chez les RiverHavens, où elle avait passé presque 2 ans de son "existence". Bien sûr, elle ne vieillissait pas mais c'était encore pire quand on était au sein d'un clan où l'on ne se sentait pas bien. Elle n'aurait pu passer toute son "immortalité" là bas, maintenant elle se rendait compte que cela n'aurait pu être possible.

Le museau en l'air, ses pattes trottinant gracieusement le long du chemin, Nymeria ne se rendit compte qu'elle était arrivée dans un endroit qu'elle ne connaissait pas qu'une fois qu'elle baissa ses prunelles bleus. Devant elle s'étendait une sorte de plaine, faite de roches et non d'herbes, qui s'étendait à perte de vue. Enfin, elle n'était pas entièrement droite, des amoncellements de cailloux se faisaient par-ci, par-là, cachant la vue derrière et quelques arbres avaient poussé. On se demandait comment, mais ce qui marquait, c'est qu'ils avaient l'air aussi anciens que la création de ce monde. Peut être même était-ce le Dieu qui avait déposé ces arbres, voulant garnir un peu cette plaine à l'allure écorchée.. Mais bon, la femelle n'avait pas envie de se poser des questions appartenant au passé. Là, maintenant, elle remarquait que la plaine écorchée était un bon endroit pour s'entraîner, elle avait toute l'eau à disposition qui tombait du ciel après tout. La roche lui permettrait de lancer ces bulles car l'eau, lançait à grande vitesse contre quelque chose ou quelqu'un, pouvait faire des dégâts.

D'un bond, Nymeria sauta sur un rocher, cherchant un endroit propice à son entraînement, à l'abri des regards afin de ne pas être dérangée. Cependant, alors que son regard scanné l'horizon, un élément sombre semblait ne pas faire parti du décor. Curieuse, elle décida de s'en approcher pour s'en assurer. L'eau, bien que bonne à sa puissance, masquait les odeurs. Elle n'arrivait pas à déterminer ce que c'était, seuls ses yeux lui permettraient de déterminer ce que c'était. A mesure qu'elle approchait, la louve ouvrit grand les yeux, légèrement surprise, en découvrant qu'il s'agissait d'un loup couleur jais.. portant un crâne qui recouvrait toute sa tête ainsi que quelques ossements collés à son corps. Bien vite, elle masqua sa surprise d'un masque neutre tout en plissant un petit peu les yeux. Elle avait entendu parler de ce loup qui faisait parti des parias mais honnêtement, elle avait douté de son existence réelle. Celle-ci se confirmait et intérieurement une foule de questions tournaient. Les gardant pour elle, elle finit de s'approcher, laissant une certaine distance non pas par peur mais par respect, affichant une position tout ce qu'il y a de plus normale.

Nymeria se stoppa, l'observa quelques instants et fixa le loup dans ses yeux jaunes. La parole, elle n'était pas sure de devoir la prendre la première, puis de toute façon elle n'avait pas envie de commencer, contenant sa curiosité. Donc, elle attendit, la pluie ayant définitivement mouillé son pelage ivoire qu'il commence, si il en avait envie. Rien n'était moins sur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parias
avatar
Messages : 96
Age : 19
Votre pouvoir : N'a pas besoin de manger et boire pour vivre.
Votre royaume : Parias
Votre grade : Eclaireur

MessageSujet: Re: Une histoire, une révélation. - Nymeria   Sam 14 Mar - 15:21





     

Nymeria & Muse
« Une histoire, une révélation. »
L
Le sol était dur mais il était surtout inondé de plusieurs flaques n’arrivant pas à trouver le chemin de la liberté. Muse était toujours positionné au milieu de la terre vide, n’étant habitée que de quelques rares arbres. Il était mouillé comme jamais il ne l’avait été depuis bien longtemps et ses pattes étaient devenues fripées sous son pelage à force d’être continuellement baignée dans l’eau.

Décidant de bouger enfin, le loup-carcasse ne se déplaça cependant pas très loin. Il fit à peine quelques mètres seulement et monta sur un petit rocher qui était là, près d’un grand feuillu. Ce geste n’était en aucun cas utile, mais il permettait au loup de s’échapper des multiples flaques d’eau gelées qui venait lui lacérer les coussinets. Il n’avait gagné en hauteurs que quelques centimètres, mais ceux-ci lui suffisaient pour se sentir plus à l’aise à regarder au loin. D’ailleurs, il pu apercevoir en face de lui, à plusieurs mètres, une silhouette qui avait l’air d’être blanche tout en étant d’un bleu envoutant à la fois.

Muse avait du mal à voir à travers la pluie fine qui faisait effet d’une sorte de mini brouillard, il n’était donc pas totalement sûr de ce qu’il voyait. Il plissa les yeux, geste inutile qui pourtant est toujours utilisé pour essayer de voir mieux sans que ça fasse l’effet attendu. Malgré sa mauvaise vue engendrée par la brume et le manque d’odeur toujours causée par celle-ci, la vielle momie savait par les mouvements des pattes de l’animal d’en face que celui-ci s’approchait sans peur. Surement un Parias.

Lorsque la créature vint à être suffisamment proche, Muse la détailla dans les moindres détails. C’était une belle louve et il semblait qu’il l’avait déjà vu une fois, sans pour autant aller faire sa connaissance. Par respect, la lupine au pelage lumineux laissa une certaine distance entre eux deux. Elle n’avait aux premiers abords par l’air d’être un spécimen désagréable. C’est ce que ce dit le paria masqué.

Une étrange émotion vint s’emparer du loup neutre. Son cœur s’emballait et il se sentait comme attiré par la louve. Ce n’était pas une attirance de cœur, non, plutôt une attirance entre le sang du loup noir et le sang de la louve blanche. Comme un câble connecté. Muse aurait pu perdre ses moyens, si il n’avait pas été du genre à être d’un sang froid constant. Bien que ce sentiment le rendait comme impuissant et confus, il faisait tout comme si de rien n’était.

« Je pensais être seul ici. Enchanté, jeune louve. »
Prononça t-il de sa grosse voix étouffée tout en hochant dignement la tête.

Le fossile n’aimait pas plus que ça les présentations, mais son sang lui brûlait les entrailles de l’intérieur, le faisant se sentir autrement que comme lui-même. La distance entre les deux loups n’était pas éloignée ni vraiment proche et pourtant, le loup au pelage obscure avait l’impression que rien ne les séparait, même pas un centimètre.                  
       

HRP : Désolé, c'est pas super... L'inspiration m'a quittée aujourd'hui ! >.<



             
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

           

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une histoire, une révélation. - Nymeria   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une histoire, une révélation. - Nymeria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Try again :: L'extérieur :: La plaine écorchée-