AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un jour, nous serons indispensables l'un à l'autre. - Muse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 31
Age : 18
Votre pouvoir : Hurlement envoûtant.
Votre royaume : Parias.
Votre grade : Louveteau.

MessageSujet: Un jour, nous serons indispensables l'un à l'autre. - Muse   Mar 31 Mar - 20:01

Un jour, nous serons indispensables l'un à l'autre.




Muse & Ciel.


Une seconde naissance. C'est ce que la petite louve noire semble vivre, louveteau mort-né qui arrive au paradis. Rien ne la rattache au monde mortel, il n'y a ni souvenirs ni regrets. Il n'y a que le hurlement de sa mère, peu après son enterrement. C'est étrange, mais ce hurlement semble vivre en l'enfant. Comme si le nouveau-né aveugle, sourd et pataud qu'elle est avait entendu ce cri de chagrin et de désespoir et le conservait en elle, pour plus tard le moduler à son tour. Ce sera sans doute le seul héritage de sa mère ; louve au pelage gris, à la silhouette forte et grande. Car, à mesure que passera le temps, l'enfant deviendra une louve noire maigre à l'apparence frêle.

Mais, actuellement, cet enfant n'est qu'une boule de poils noire vulnérable, au pelage fin et duveteux, qui gît sur la pierre froide de la Plaine Ecorchée. Qui, à part elle, pourrait justifier sa présence en ce lieu hostile ? Le louveteau garde en mémoire une sensation de balancement, d'un être maternel qui l'a pris par la peau du cou pour un long voyage. Puis, le sol glacé et dur est venu à sa rencontre, sol qui n'offre aucun réconfort. De plus, une consistance humide s'est mise à couler sur le corps ramassé en boule du louveteau. Voici son premier contact avec la pluie.

L'enfant, qui ne voit ni n'entend, est recroquevillée. La chaleur a disparu autour d'elle, et celle de son corps menace de disparaître également. Le petit louveteau noir pousse des couinements qui s'affaiblissent, et qui quêtent cependant une réponse. Celle-ci ne vient pas. L'être maternel qui l'a pris par la peau du cou a disparu lui aussi. Des paroles ont résonné autour de l'enfant, les dires que chaque mort arrivant au Royaume entend de la gueule de la Divinité.

A présent, elle attend. La chaleur, la nourriture, le réconfort. Car, étendue sous la pluie qui tombe, la toute petite louve éprouve de la peur, et appelle encore, de moins en moins fort, celui qui viendra à son secours.


Contexte du RP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parias
avatar
Messages : 96
Age : 19
Votre pouvoir : N'a pas besoin de manger et boire pour vivre.
Votre royaume : Parias
Votre grade : Eclaireur

MessageSujet: Re: Un jour, nous serons indispensables l'un à l'autre. - Muse   Mar 7 Avr - 21:33

Un jour, nous serons indispensables l'un à l'autre.
Ciel & Muse
Personne ne sait encore si tout ne vit que pour mourir ou ne meurt que pour renaître.

Encore un jour sans vie, encore un jour triste, encore un jour sans lumière. Lapin dans son terrier, canard dans sa rivière, loup dans sa tanière. Ainsi va la vie lors des jours de pluie. La forêt est calme, les dieux profitent de ce rare silence pour fermer les yeux quelques minutes. Il en était de même pour ce loup noir dont le physique effrayant ne faisait plus peur à personne. Coucher contre la roche glacé et inondée, il se reposait aussi bien mentalement que physiquement. Ces temps-ci, rien n’allait, rien n’était bien tout était fatiguant, épuisant. Après le grand nettoyage du repère Parias, les ennuies n’avaient cessés de se succéder. Un combat par-ci, une recherche de territoire par là, sans parler de l’entrainement intensif des troupes pour être apte à vaincre l’ennemie, ou même de la recherche d’information en territoire dangereux…

Malgré ces missions périlleuses, Muse avait eu le droit, tout comme aujourd’hui, à quelques moments de détente. Il avait un jour rencontré Nymeria, avec qui il avait par la suite accomplit une mission, puis un autre jour il était tombé truffe à truffe avec un petit bout de chou.
Les yeux fermés, les oreilles endormies et la truffes au repos, il pensait à tout et à rien en même temps. Il sentait ses poils s’hérissés comme des piquets à chaque gouttelette d’eau lui parcourant la peau, il se demandait bien si quelque chose allait encore se passer aujourd’hui, il ressentait l’envie d’avaler un peu d’eau fraîche pour nourrir sa gorge sèche.

Mais il ne bougeait pas. Muse restait là, tel une statue collé à son socle de pierre. Tout était présent pour le faire partir, pour qu’il aille se réfugier sous un abri, loin de la pluie, loin du froid. Mais il restait immobile. Il resta ainsi longtemps, très longtemps. Jusqu’à ce que ses paupières daignent laisser ses iris jaunes traverser le rideau de brume. Il avait entendu du bruit, comme un petit cri dont il avait l’impression d’avoir déjà entendu quelque part. Il releva vivement la tête, les oreilles dressées, la truffe à nouveau en marche et les yeux parcourant le paysage gris.

Les grincements ne venaient pas de loin, ils étaient proches. Par curiosité, l’animal sauvage se leva sur ses quatre pattes tremblantes et s’aventura vers les petits jappements frêles. Il découvrit une chose qu’il n’avait pas vue depuis une éternité maintenant. Devant lui se tenait recroqueviller, une petite boule de poile entièrement noire tout comme lui. Ce bébé n’avait guère quelques heures. Sans vraiment réfléchir à ses actes, le loup-carcasse s’ébroua et entoura de son maigre corps, le louveteau, essayant de l’abriter de la pluie et de le réchauffer tant bien que mal.
Muse l’aurait bien déplacé pour le mettre dans un terrier ou sous un petit toit naturel, mais son masque d’os l’empêchait d’ouvrir la gueule et ainsi de pouvoir prendre le petit être par la peau du cou.

« N’ai pas peur. »
             



© Gasmask

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 31
Age : 18
Votre pouvoir : Hurlement envoûtant.
Votre royaume : Parias.
Votre grade : Louveteau.

MessageSujet: Re: Un jour, nous serons indispensables l'un à l'autre. - Muse   Mar 21 Avr - 20:49



Un jour, nous serons indispensables l'un à l'autre.

Muse & Ciel.


Il y a quelqu'un qui répond à l'appel. Quelqu'un qui l'entoure de ses pattes, quelqu'un qui essaie d'empêcher la pluie de la tremper davantage. La petite boule de poils n'attendait que toi, Muse. Regarde-la réagir à ton contact, se blottir contre ton corps maigre pour se protéger du froid. Elle sent ta chaleur et la recherche. Si elle ne peut entendre tes paroles, puisque les louveteaux sont tous aveugles et sourds durant le début de leur existence, elle comprend qu'elle est désormais en sécurité. Elle cesse de couiner, et préserve ses forces pour se ramasser sur elle-même et se réchauffer.

L'enfant a confiance en toi, Muse. La peur la quitte doucement. Il y a bien la pluie qui tente encore de la mouiller, mais la minuscule louve sait que tu la protégeras. Sa mère n'est pas là pour l'entourer de ses pattes comme tu l'as fait. A présent que la peur ne l'habite plus, l'enfant sent une nouvelle exigence s'emparer d'elle. Voici sa première expérience avec le cri du ventre. Elle qui se taisait se remet lentement à piailler, afin d'être nourrie. Car la boule de poils noire a faim, vraiment faim.

Comment pourrait-elle savoir que toi-même, tu ne te nourris pas ? Comment pourrait-elle savoir que ta mâchoire osseuse t'empêche de la prendre par la peau du cou pour l'amener dans un véritable abri ? La petite louve ne sait rien. Elle n'est certaine que d'une chose : il faut qu'elle s'alimente. La soif, également, assèche sa gorge, et une langue minuscule sort de sa gueule pour humecter ses babines. Cherchant d'instinct une mamelle sur ton corps efflanqué, elle passe maladroitement son museau grenu dans tes poils sombres. La même petite langue vient sur l'une de tes pattes, et la lèche inutilement. Tu n'as pas de lait à lui offrir, elle le comprend, à son grand désespoir.


RP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un jour, nous serons indispensables l'un à l'autre. - Muse   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un jour, nous serons indispensables l'un à l'autre. - Muse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un jour, nous serons indispensables l'un à l'autre. - Muse
» Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre.Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde... [Livre I - Terminé]
» A présent nous serons inséparables !
» Cours 3 : Hitler Voldemort
» [terminé] Brisés, nous étions ;plus forts, nous serons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Try again :: L'extérieur :: La plaine écorchée-